Infos ou intox ? Quels sont les conseils à adopter et ceux à prendre avec des pincettes ?

MYTHE 1 : Boire de l’eau hydrate les cheveux 

Contrairement à ce qu’on peut lire partout sur Internet : boire de l’eau n’hydrate pas les cheveux . 

Pourquoi ?

Tout simplement parce que les cheveux sont biologiquement morts. Dès qu’ils quittent le cuir chevelu, ils ne sont plus vascularisés (c’est-à-dire reliés à des vaisseaux sanguins). Ils ne reçoivent donc plus de nutriment ni d’eau ! L’eau qui va hydrater les cheveux provient donc de deux sources :

  • l’atmosphère, sous forme de vapeur d’eau (c’est pour cette raison que les cheveux gonglent lorsque l’air est humide),
  • les produits capillaires.

Oui mais :

C’est au niveau du follicule, là où le cheveu est produit, que l’eau ainsi que les nutriments apportés par l’alimentation vont pénétrer le follicule et s’insérer dans le cheveu. Celui-ci sera donc “hydraté” lors de sa production.

Petite anecdote façon “CSI : Miami”

Lorsque la présence de drogue est recherchée chez un individu, des cheveux sont prélevés et analysés à la racine. En effet, les molécules composants la drogue sont insérées dans le cheveu lorsqu’il est produit.

Pour résumer :

  1. Boire de l’eau n’hydrate pas les cheveux qui ont quitté le cuir chevelu.
  2. L’eau est intégrée lors de la production du cheveu dans le cuir chevelu.

Pour en savoir plus sur l’hydratation des cheveux, cliquez ici. 

MYTHE 2 : Les silicones et l’huile minérale empêchent les cheveux de respirer. 

Tout d’abord, comme nous venons de voir, dès que le cheveu a quitté le cuir chevelu, c’est une matière morte. Par conséquent, il ne “respire” pas et on ne peut pas l’étouffer.

Des chercheurs ont appliqué de l’huile minérale sur une mèche de cheveux puis ont fait varié le taux d’humidité dans une pièce. Ils ont remarqué que, malgré le fait que l’huile minérale réduit la pénétration de vapeur d’eau dans le cheveu, il y a malgré tout une quantité considérable de vapeur d’eau capable de pénétrer le cheveu.

En d’autres termes, ces chercheurs ont démontré que l’huile minérale ne crée pas un film imperméable total. La vapeur d’eau pénètre toujours dans le cheveu même après application d’huile minérale.

De même, les silicones sont imperméables à l’eau mais sont perméables à la vapeur d’eau.

Pour résumer :

  1. L’eau liquide ne pénètre pas les cheveux après application de silicones ou d’huile minérale,
  2. La vapeur d’eau pénètre les cheveux après application de silicones ou d’huile minérale. 

MYTHE 3 : Il est difficile de se débarrasser des silicones. 

Bien que les silicones vont créer des dépôts, ils ne vont pas s’accumuler indéfiniment sur les cheveux.

Pourquoi ?  Après avoir appliqué une quantité donnée de silicones sur les cheveux, ceux-ci n’ont plus de place pour se lier sur les cheveux (il n’y a plus de sites d’attaches disponibles pour les silicones). Ils vont simplement être éliminés lors du lavage.

De plus, il a été démontré qu’une seule utilisation d’un shampoing clarifiant élimine 90% des silicones sur les cheveux.

MYTHE 4 : Les shampoings sans sulfates sont plus doux pour les cheveux crépus que les shampoings avec sulfates. 

La plupart des shampoings sans sulfates sont très peu irritants. Certaines bases lavantes catégorisées “sans sulfates” sont tout aussi irritantes et desséchantes que les sulfates: c’est le cas de “l’olefin sulfonate” (C12-C14 ou C14-C16 Olefin Sulfonate). Cette base lavante possède un pouvoir irritant comparable à celui du sodium laureth sulfate (SLS). 

MYTHE 5 : L’huile de tournesol frit les cheveux.

Bien qu’il s’agit d’une huile alimentaire, l’huile de tournesol est une excellente huile pour les cheveux. Pourquoi ? Cette huile :

  • n’est pas cher,
  • est facile à trouver,
  • est riche en acide gras de type acide oléique (Omega 9) retrouvé naturellement dans le sébum. C’est un émollient qui va assouplir les cheveux.
  • pénètre le cheveu et le protège donc de la fatigue hygrale. L’huile de tournesol est parfaite en bain d’huile avant shampoing.

Elle est régulièrement ajoutée dans les produits capillaires. Parce qu’elle n’est pas aussi “glamour” que l’huile d’avocat par exemple, les marques ne la mettent pas en avant d’un point vue de marketing.

Parfois, une huile provenant du fin fond de la forêt amazonienne avec un nom super “exotique” ne va pas être forcément plus efficace qu’une huile de cuisine.

Bien qu’il s’agit d’une huile alimentaire, l’huile de tournesol ne va pas “frire les cheveux”, au même titre que l’huile de pépins de raisin, de noix de coco ou d’olive non plus.

MYTHE 6 : Les ingrédients d’origine synthétique sont plus nocifs sur les cheveux crépus que les ingrédients d’origine naturel

Le fait qu’un ingrédient naturel soit plus doux sur les cheveux à texture qu’un ingrédient d’origine synthétique n’a pas été prouvé scientifiquement.

Tout dépend de l’ingrédient considéré.

Comparons l’effet de l’huile minérale (synthétique) et du bicarbonate de soude (“naturel”) sur les cheveux. 

L’huile minérale est une substance inerte, c’est-à-dire qu’elle ne va pas modifier la structure du cheveu. Elle va créer un film imperméable autour du cheveu et conserver l’hydratation.

Le bicarbonate de soude est une substance alcaline parfois utilisée pour clarifier les cheveux. Lorsqu’elle est au contact du cheveu, elle va le faire gonfler et relever ses cuticules. Celles-ci vont se casser pendant l’étape du shampoing, ce qui va contribuer à augmenter la porosité du cheveu et compromettre l’hydratation dans le futur. De plus, le bicarbonate de soude est une substance irritante du cuir chevelu.

Un autre exemple sont les huiles essentielles. Le Comité Scientifique pour la Sécurité des Consommateurs sous la commission européenne en 2012 a reconnu que 28 huiles essentielles sont responsables d’allergie de contact chez l’Homme. 

MYTHE 7 : Les cheveux cassants ont besoin de protéines

De manière générale, les cheveux naturels ont besoin de plus d’hydratation que de protéines. Un excès de protéines ou un défaut d’hydratation va être responsable de casse. 

Si les cheveux se cassent mais qu’ils sont naturels, en bonne santé, qui ne sont pas colorés, c’est qu’ILS ONT BESOIN D’HYDRATATION. 

Si les cheveux sont abimés, colorés, défrisés, exposés au soleil ou lissés régulièrement et qu’ils se cassent, c’est parce qu’ILS ONT BESOIN DE PROTÉINES. 

MYTHE 8 : Mes cheveux ne dépassent pas le stade des épaules.

Lorsque les cheveux ont atteint la longueur des épaules, ils vont se frotter sur vos vêtements. Ceci va les fragiliser et provoquer la casse.

Afin de dépasser le stade des épaules, il est important de porter des coiffures protectrices en hauteur tels que des chignons. Ainsi, vos pointes seront protégées des frottements et vos cheveux pousseront.

Cliquez ici pour en savoir plus pour améliorer la pousse de vos cheveux. 

MYTHE 9 : Couper les cheveux les fait pousser

Comme vous le savez probablement, les cheveux poussent au niveau du follicule pileux localisé dans le cuir chevelu. La croissance des cheveux est régulée génétiquement et par les hormones. On ne peut pas l’influencer.

Couper les cheveux ne va donc pas favoriser la pousse des cheveux. Tailler les pointes lorsqu’elles sont abimées va éliminer les fourches qui peuvent “grignoter” petit à petit les longueurs.

MYTHE 10 : La lune influence la pousse des cheveux

Aucune étude scientifique a démontré que la lune améliore la pousse des cheveux.

Si votre but est de favoriser la pousse, réduisez la casse de vos cheveux en protégeant vos pointes dans des coiffures protectrices et apportez les nutriments dont vos cheveux ont besoin. 

Olivia Rose xx

Sources : 

  • Keis, K., C. L. Huemmer, and Y. K. Kamath. “Effect of oil films on moisture vapor absorption on human hair.” Journal of cosmetic science 58.2 (2006): 135-145.
  • K.De Paepe A.Sieg M. Le Meur b, rogiers silicones as non occlusive topical agent, ski pharmacol physiol 2014,27:164-171
  • Rushton, H., C. L. Gummer, and H. Flasch. “2-in-1 shampoo technology: State-of-the-art shampoo and conditioner in one.” Skin Pharmacology and Physiology 7.1-2 (1994): 78-83.
  • New Approaches for Assessing Conditioning and Quantifying Silicone Deposition on Hair – Dow Corning.
  • Journal of the Society of Cosmetic Chemists, pp125-139,1986
  • Florkin, Marcel, ed. Comparative Biochemistry V3: A Comprehensive Treatise. Elsevier, 2012. p79
Related Posts
coiffures protectrices cheveux crépus

4 Discussion to this post

  1. Magali says:

    Salut Olivia,
    dis-moi, j’ai une collègue qui me dit que les/nos cheveux changent de nature tous les 7 ans ?
    T’en as déjà entendu parler toi ?

    • Olivia R. says:

      Salut Magali, j’en ai jamais entendu parlé. Je ne vois pas non plus pourquoi les cheveux vont changer de nature. Bises xx

  2. Nicky Nakany DOUMBIA says:

    merci de tout coeur à toi Olivia
    je suis NAPPY depuis bientôt 1an et je peux te dire qu’on entend toute sorte de bobards.
    et j’étais carrément devenue une victime de tout ça car je gobe pensant que cela me ferait plus pousser les cheveux.
    sans oublier toutes les dépenses incroyables.
    grâce à toi je simplifierait dorénavant ma routine capillaire et cela me permettra de ne pas trop les manipuler déjà et ça sera un bon début pour moi.

    MERCI ENCORE

    • Olivia R. says:

      Salut Nicky ! Félicitations pour ton retour au naturel ! Une routine simple et qui limite la manipulation est une bonne base pour favoriser la pousse ! Bisous

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *