DEVENIR COIFFEUR POUR CHEVEUX CRÉPUS NATURELS

comment devenir coiffeur afro naturels

Iris Naturelle, YouTubeuse m’a demandé aujourd’hui comment je suis devenue coiffeuse spécialiste des cheveux afro naturels/frisés.

 

FORUM BOUCLES ET COTONS: merci les filles!

forum boucles et cotons olivia roseEn 2004, la vague du phénomène des cheveux afro naturels est arrivée en France. Le forum du site internet Boucles et Cotons m’a ouvert les yeux sur la beauté du cheveu afro. On y retrouvait des filles comme Karuchabine qui avait des cheveux MA-GNI-FIQUES!

En 2005, inspirée par les nombreux témoignages du site, j’ai décidé de raser mes cheveux défrisés. C’est ainsi que j’ai débuté la redécouverte de mes cheveux naturels.

À l’époque, j’étudiais la chimie à la fac de Jussieu (Paris 7). Pour comprendre la science dernière les produits naturels et comment je pourrai l’appliquer sur nos cheveux afro, je me suis ensuite dirigée vers un Master de chimie des produits naturels à la faculté de Pharmacie de Châtenay-Malabry.

 

LONDRES OU ATLANTA?

En 2008, diplômée de mon Master, j’avais maintenant soif de comprendre comment coiffer le cheveu afro. Je souhaitais apprendre auprès des meilleurs stylistes.

Après de nombreuses recherches, mon choix s’est restreint entre Atlanta (GA, USA) ou Londres (UK). Londres étant seulement à 2h15 en Eurostar de Paris, j’ai décidé de quitter la France pour commencer mon apprentissage de la coiffure en Angleterre.

the gherkin Olivia RoseLe « Gherkin » de Londres

WELCOME TO LONDON! DO YOU SPEAK ENGLISH?

Je suis arrivée à Londres sans aucune expérience de la coiffure. Je ne savais ni faire des tresses, ni des vanilles ou même faire un brushing. Il me fallait donc trouver un salon où je pourrais apprendre les bases de la coiffure afro.

Avant de quitter Paris, j’avais réuni une liste de salons afro londoniens susceptibles de me former. On y comptait entre autres EFTAL, Purely Natural, Morris Roots et Adornment 365.

La plupart des salons m’ont conseillé d’améliorer mon anglais avant de pouvoir intégrer leur équipe.
EFTAL
est le seul salon qui m’ai offert un stage (non payé). En semaine, je travaillais en tant que barista chez Paul. Le weekend, j’observais attentivement la technique des stylistes d’EFTAL. Les soirs de semaine, je reproduisais ce dont j’avais appris pendant le weekend (Big up à Erika F., Sandy, Barbra et Lya!)

olivia rose coiffureMes premières coiffures à tresses

JUNIOR STYLISTE AFRO CHEZ EFTAL

Après 3 mois en tant que stagiaire à observer et reproduire sur mes amis et ma tête à coiffer, j’ai été employé en tant que junior afro styliste chez EFTAL à temps complet. J’ai continué à coiffer sur mon temps libre pour non seulement améliorer ma technique et ma créativité mais aussi être plus rapide. Time is money!!

Pendant 1 an à travailler chez EFTAL, j’ai appris à faire des vanilles, des tresses, retourner des locks et utiliser le crochet.

Olivia Rose dreadlocks styleAprès 1 an chez EFTAL

 

VISER TOUJOURS PLUS HAUT!

À l’époque, le salon Purely Natural (Stratford, London) apparaissait régulièrement dans le magazine Black Beauty and Hair. Leurs coiffures étaient toujours sublimes, sophistiquées et techniquement parfaites.

Après un entretien avec la propriétaire du salon, j’ai eu la chance d’intégrer l’équipe de Purely Natural en tant que styliste afro. Pendant cette époque, j’ai eu l’opportunité de coiffer Maxim Reality, le MC de Prodigy.

maxim the prodigy olivia roseMaxim du groupe Prodigy

J’ai également travaillé sur l’un des photoshoots du salon dont la coiffure est apparue dans le magazine Black Beauty and Hair.

purely natural london olivia rosePurely Natural (Stratford, London)

RETOUR A L’ÉCOLE

J’ai toujours rêvé d’ouvrir mon propre salon sur Paris. J’ai rapidement compris qu’il me faudrait un diplôme reconnu pour pouvoir exercer la coiffure en France.

J’ai donc débuté parallèlement une formation de coiffure (NVQ Hairdressing Level 2) au college CONEL (lycée professionnel).

 

AVEDA

aveda olivia rose damage remedyMon diplôme de coiffure en poche et forte de 3 ans d’expériences avec les cheveux afro, j’étais maintenant prête à améliorer ma technique de coupe. J’ai donc commencé un apprentissage dans l’un des meilleurs salon européen sur Londres: AVEDA.
Les produits d’AVEDA sont riches en ingrédients naturels; ce qui adhérait avec mon parcours. De plus, une formation avec cette compagnie m’offrirai de nombreuses opportunité dans le futur.

Les lundis et mardis étaient consacrés à l’apprentissage de la coiffure. Il me fallait trouver 6 modèles/semaine pour m’exercer. Ces modèles étaient principalement des étudiants qui souhaitaient une coupe gratuite.

Pendant cette époque, pour aider les apprentis en Angleterre à trouver des modèles, j’ai développé le site internet www.BeMyHairModel.com, une plateforme qui met en relation les apprentis coiffeurs avec les modèles.

olivia rose coiffeuseJ’ai dû rapidement choisir ma spécialisation. En effet, certains salons préfèrent différencier les coloristes des coupeurs. J’ai choisie la coupe bien entendu!

Pendant les 3 ans de mon apprentissage, j’ai appris à couper les cheveux européens tout en continuant à travailler avec les cheveux afro. J’ai eu l’opportunité de coiffer Bonnie Greer, auteur afro-américaine originaire de Boston mais également de travailler avec des models afro lors de photoshoots, défilés ou dans le salon.

À la fin de ma formation, pour montrer toutes les techniques que j’ai apprise, j’ai du organiser un show. À la suite de ce show, j’ai été diplômé de l’Institut d’Aveda à Londres.

J’ai continué à travailler chez AVEDA en tant que Junior styliste jusqu’à Novembre 2015 où j’ai quitté Londres definitement pour l’Australie.

Olivia Rose coiffeuseL’une des modèles de mon show chez AVEDA

ET  MAINTENANT ALORS?

Je peux maintenant coiffer et couper tous types de cheveux, qu’ils soient longs ou courts, fins ou très épais, homme ou femme.

Pendant cet apprentissage, j’ai bien sûr eu des moments où j’avais envie d’abandonner. La paye en tant qu’apprenti est très modeste et le coup de la vie à Londres est extrêmement cher. Mais je ne regrette ni mon choix ni mon parcours. Je parle maintenant couramment anglais et avec mon diplôme en poche d’AVEDA ainsi que mon diplôme de coiffure, je peux maintenant travailler n’importe où dans le monde et être bien payé. La prochaine étape serait de me former avec les meilleurs coiffeurs d’Atlanta et pourquoi pas ouvrir mon salon quelque part dans le monde…

Retrouvez Iris Naturelle sur son blog: http://www.irisnaturelle.com.

Olivia R. 

20 Replies to “DEVENIR COIFFEUR POUR CHEVEUX CRÉPUS NATURELS”

  1. Merci beaucoup pour cet article tout en détails ! C est super de pouvoir voir tes coiffures et coupes sur des modèles et même te voir en action !
    Un beau parcours !!!
    Bises

  2. j’adore merci beaucoup pour cet article de montrer que sans détermination on a rien et vivre ses rêves !! morris roots je connais bien le gérant lol car j’ai vécu moi aussi à londres !!! et je voulais un nvq level 3 en tant qu’esthéticienne mas je ne l’ai jamais fait et je regrette !!

  3. Bonjour les filles,
    Merci pour cette article qui fait plaisir à lire. Se donner l’opportunité de réaliser ses rêves est déjà la meilleur des choses qui puissent nous arriver. Je suis à la recherche d’un très bon salon de coiffure locks sur Londres. Cela serait pour des réparations et des extensions naturelles, un salon qui respecte vraiment les cheveux et les clients. Vous en connaissez. Merci à vous. I

    1. Hey Ingrid! Merci de ton commentaire!
      Dans l’ordre de préférence:
      – Purely Natural
      – Adornment 365
      – Morris Roots.
      Envoie moi des photos sur Snap (oli_viarose) ou tag moi sur Instagram pour que je puisse voir le résultat!
      Bisous

  4. Excellente motivation pour moi a travers cet article…ce domaine me ronge depuis un an et j avoue que je vais me.lancer…Je souhaiterai avoir des tuyaux pour les formations, cout et autres.merci d avance

    1. Bonjour Danielle,

      Lance toi! En ce qui concerne ma formation, j’ai juste payer pour le lycée professionnelle mais pour être honnête, je ne me rappelle pas du coût. Voici le lien du lycée: https://www.conel.ac.uk
      Si tu es payée en apprenant lorsque tu es apprentis. Il faut être patient mais ça paye! 😉 Bon courage!

  5. Salut, je suis moi aussi intéréssée par ce projet. Juste pour savoir si j’ai bien compris au comencement tu étais seulement apprentis dans un salon ?tu n’étais pas dans une école en parrallèle? Deuxième question, je vroudrais m’orienter dans le cheveux afro mais me specialiser dans les locks. Aurais-tu de bonnes ecoles à e conseiller que ce soit à londres ou au usa. Sachant que je suis totalement débutante, s’il te plaît. Et bravo pour ton accomplissement !

    1. Salut Nessy !
      Oui au début j’étais apprentis dans un salon. Je n’étais même pas payé. Les weekends je bossais dans le salon à apprendre et nettoyer. La semaine je bossais dans la boulangerie Paul.
      J’ai intégré une école de coiffure (CONEL) 1 an environ après avoir commencé la coiffure. Tu ne vas pas apprendre à entretenir les locks ou les cheveux naturels à l’école. Il faut vraiment travailler dans un salon pour cheveux naturels ou chez un lockticien.
      Parmi les salons, tu peux essayer :
      – Morris Roots,
      – Purely Natural,
      – Adornment365.
      Il est important d’avoir un niveau basique d’anglais. De plus, soit très patiente et déterminée. La vie est dure à Londres. Il est facile de se démotiver.
      Bon courage !

  6. Waouh ! Joli parcours !
    Moi je suis au Cameroun et je suis à la recherche d’une école de coiffure ou d’un salon pour cheveux afro en France…en vue d’améliorer mes connaissances dans le domaine.

    1. Merci ! Je ne connais pas d’écoles de coiffure pour cheveux crépus en France. Si tu en trouves une bonne, n’hésite pas à partager avec nous 🙂

      1. Coucou olivia, tu en es où maintenant ? Ton parcours fait rêver même si le début est dur. Prends tu avec toi des coiffeuses en soif de partage et d’apprendre ded techniques aussi bien sur cheveux afro que basique? Pour être honnête j’ai été très déçu de mon apprentissage et certains doutes sur les techniques m’empechent de pratiquer et m’ont fait partir vers l’esthetique que j’aime tout autant mais la coiffure me manque et voulant vouager en bossant j’aimerais apprendre à coiffer tous les cheveux! En plus l’agro j’adore à 12 ans j’faisais des tresses africaines sur poupée barbie . En tout cas j’aimerais beaucoup decouvrir un peu ton univers

  7. Merci beaucoup pour toute tes info!!!ça me donne du courage je suis en ce moment en pleine recherche de formation pour passer mon cap coiffure pour pouvoir accéder ensuite à des formation afro !sais tu si il ya une limite d’âge pour rentrer chez Aveda et le prix?

  8. Je te félicite vraiment. .. Je suis un peu dans un cas semblables où mes diplômes obtenues en Afrique ne me donnent pas le droit d’ouvrir un salon en France vue que pour des raisons familiales je m’y installe. A travers ton partage c’est toujours poisive d’apprendre encore plus . Merci

  9. Bonjour madame ou messieurs j’ai faire une formation dans votre établissement ses possible d’ Plus d’infomationr et les modalités de paiement je vous remercie d’avance

    1. Bonjour, j’ai fait ma formation à Londres dans un salon et au lycée professionnel. Je te conseille de te rendre directement sur place 😉

  10. Salut, moi, je suis un peu dépitée ! Avec l’arrivée du froid, je recherche des mèches pour mes coiffures protectrices à venir …. et ben quelle déception !

    0 imagination, toujours les mêmes modèles, mêmes marques et pire encore les mêmes couleurs 🙁
    Je suis hyper frustrée du manque d’originalité et de renouvellement dans le milieu de la coiffure afro (en France tout du moins).
    D’autant que je suis devenue accro à Pinterest et je vois plein de photos de nanas avec des mèches de malade (genre multicolore ou rose fuchsia).

    Je commence à songer sérieusement à partir en week-end à Londres pour voir si l’herbe n’est pas plus verte outre-Manche et essayer de me ravitailler en mèches mais mes finances ne sont pas au beau fixe en ce moment (et puis, en plus, j’aime pas cette ville !)…

    Bref, quelqu’un aurait-il l’adresse d’un salon/boutique (sur Paris de préférence) où l’on trouve des mèches originales (couleur, longueur, synthétiques etc.) ?

    Olivia, toi qui as taffé à Londres, en France et en Australie, pourrais-tu écrire un article sur la vision du cheveu afro dans ces 3 pays (similitudes et différences) et pourquoi pas sur les innovations, méthodes ou produits originaux que tu as pu voir stp?
    J’aimerais bien lire plus d’articles témoignages, tu as une plus grande expérience/connaissance du cheveu crépu. Je serais ravie d’avoir ton opinion sur les polémiques, l’importance de Youtube dans le mouvement Nappy, ce qui sera pour toi l’avenir des cheveux crépus, comment tu penses qu’ils vont évoluer avec le temps etc…

    Bref, c’était mon coup de gueule 😉

  11. Bonjour, j’ai une question à vous posez !
    je suis de une collégienne de 3ème et je voudrais allée en lycée professionnelle pour la coiffure afro et je ne sais pas ou se situe votre entreprise et je voudrais bien savoir. Merci de me répondre au plus vite

  12. Bonsoir, Olivia. Je voudrai aussi devenir coiffeuse pour cheveux crépus mais de préférence aux Etats Unis. Tu connais de bons salons là bas ou je pourrais me former puis travailler et le(s) diplôme(s) nécessaire(s) pour créer son propre salon nappy ? Est-ce qu’il me faut avoir des diplômes tels que le TOEFL pour prouver la maîtrise de l’anglais ?
    Merci d’avance

    PS : Sur Youtube, il y a des américains qui ont fait des études de cosmetology qui disent que à Aveda par exemple (y compris pleins d’autres écoles de cosmetology), personne ne sait vraiment s’occuper des cheveux crépus, c’est plus les ateliers qui forment le mieux…

  13. Bonjour,

    Bravo pour ce parcours et cette détermination.
    Je souhaiterais me lancer dans la confection de cosmétiques pour cheveu afro.
    Je suis débutante mais je connais les bienfaits des produits naturels.
    Pourrais tu me conseiller ou me suggerer une méthode pour commencer stp ?
    Meri

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.