Le guide de l’exfoliation chimique (peeling) du visage

L’exfoliation permet d’éliminer les cellules mortes de la surface de la peau pour faire “peau neuve” et laisser place à des cellules fraiches.

Le grain de la peau est plus doux et lisse. Le teint est plus frais et lumineux. Les soins sont également mieux absorbés par la peau après une séance d’exfoliation.

Il existe deux types d’exfoliants : les gommages et les peelings.

Voici un guide complet sur les peelings du visage.

Qu’est ce que l’exfoliation mécanique (gommage) ?

Le gommage (encore appelé “scrub”) est une technique d’exfoliation mécanique. C’est le frottement de petits grains abrasifs naturels (noyaux d’abricot, noyaux d’olive…), d’un pâte ou d’une brosse (type Clarisonic par exemple) qui est le principal responsable de l’élimination des cellules mortes.

Qu’est ce que l’exfoliation chimique ?

Bien que le mot “chimique » peut faire peur, surtout à l’heure du bio et des produits naturels, l’exfoliation chimique n’a rien d’effrayant, au contraire !

Ce type d’exfoliation, encore appelé « peeling », se réalise à partir d’acides ou d’enzymes extraits de fruits qui agissent en profondeur au niveau de l’épiderme pour attaquer les cellules mortes et les éliminer par desquamation.

Les tâches sont estompées, les cicatrices gommées et les rides lissées. En résumé, le teint devient alors plus lumineux !

Pourquoi choisir un exfoliant chimique plutôt que mécanique ?

Les gommages sont généralement déconseillés aux peaux grasses. En effet, les frottements vont exciter les glandes sébacées. La peau se sentant agressée et éventuellement desséchée va produire un excès de sébum pour se défendre.

Sur peaux sujettes aux imperfections, les exfoliants mécaniques risquent d’éclater les boutons et de déplacer les bactéries responsables de l’acné vers d’autres parties du visage, ce qui risque favoriser l’apparition de boutons.

Les peaux sensibles éviteront également les gommages dont les frottements sont trop irritants pour ce type de peau.

De plus, les gommages n’agissent pas aussi profondément dans l’épiderme que les peelings et ne sont pas aussi efficaces pour stimuler le renouvellement cellulaire de la peau.

Les différents types de peelings :

Parmi les peelings chimiques, on compte les peelings acides et les peelings enzymatiques :

Les peelings acides :

1) Les AHAs (acides alpha-hydroxylés)

– L’acide glycolique :

L’acide glycolique est le plus efficace des AHAs. Cette molécule est obtenu à partir d’extrait de raisin, de betterave ou de canne à sucre. La petite taille de sa molécule lui permet de pénétrer la peau et d’exfolier en profondeur.

L’acide glycolique s’utilise particulièrement pour les peaux matures (tâches de vieillesse, perte d’élasticité, rides…). C’est l’acide de fruit de choix quand on recherche une action “anti-âge”.

The Ordinary – Glycolic Acid 7% Toning Solution

 

– L’acide lactique :

Cet exfoliant est obtenu à partir d’extrait de betterave et de myrtille. Il peut être également issu de la fermentation du lait.
Plus doux que l’acide glycolique, l’acide lactique agit sur les défauts cutanés de surface tels que :

  • les tâches pigmentaires,
  • la peau terne,
  • le manque d’éclat.

Cet exfoliant est généralement bien toléré et peut donc s’utiliser sans soucis sur tous types de peaux, même sensibles.

The Ordinary – Lactic Acid 5% + HA

– L’acide mandélique :

La molécule d’acide mandélique est la plus large des AHAs, ce qui ne lui permet pas de pénétrer aussi profondément dans la peau que l’acide glycolique ou lactique. Cet exfoliant convient particulièrement aux peaux sensibles.

L’acide mandélique possède des propriétés antibactériennes, ce qui en fait un bon traitement pour les peaux acnéiques. Les dermatologues conseillent de l’utiliser en combinaison avec l’acide salicylique pour un effet optimal.

Cet exfoliant convient particulièrement aux peaux les plus foncées.

The Ordinary – Mandelic Acid 10% + HA

2) Les BHAs (acides béta-hydroxylés)

L’acide salicylique :

Le plus populaire des BHAs est l’acide salicylique, provenant d’extrait de saule. Il est particulièrement recommandé aux peaux grasses acnéiques.
Tout comme les AHAs, l’acide salicylique possède des propriétés exfoliantes mais également purifiantes et anti-inflammatoire.

De plus, l’acide salicylique est soluble dans l’huile, ce qui lui permet de pénétrer profondément à travers le sébum et les comédons pour déboucher les pores.

The Ordinary – Salicylic acid 2%

Les peelings enzymatiques :

Les agents exfoliants sont des enzymes issues de fruits :

  • papaye pour la papaïne,
  • ananas pour la broméline,
  • figue pour la ficine.

L’action des peelings enzymatiques est plus douce que celle des exfoliants chimiques. C’est pour cela que très souvent, l’action de ces deux types de peeling est combinée.

Les enzymes sont des molécules fragiles et peu stables. Il est estimé que de la papaïne en solution (dans une lotion, une crème, un lait, un gommage crème) perd ses propriétés en quelques semaines.

Comment bien choisir son acide exfoliant ?

Si vous débutez avec les exfoliants chimiques, choisissez un acide particulièrement doux tel que l’acide mandélique. Puis, lorsque votre peau s’est habituée, augmentez petit à petit la force de l’acide ou son pourcentage dans le produit.

De l’exfoliant le plus doux au plus fort :

  • acide mandélique < acide lactique < acide glycolique,
  • acide lactique 5% < acide lactique 10%.

Comment utiliser un exfoliant chimique ?

Conseils d’utilisation et précautions d’emploi des exfoliants chimiques

  • Il est conseillé d’exfolier le soir. La plupart des exfoliants chimiques sont sensibles au soleil.
  • Appliquez votre crème hydratante après avoir exfolié. Le petit plus : mélangez une à deux gouttes d’huile de rose musquée à votre crème hydratante. Votre teint au réveil sera frais et lumineux.

The Ordinary – Huile de Rose Musquée Bio Pression à froid

  • Il est impératif d’appliquer sa crème solaire le matin de préférence avec SPF50+, même par temps couvert.
  • Les AHAs et les rétinols ne sont pas compatibles. Évitez donc de les utiliser dans la même routine.

À quelle fréquence réaliser son peeling ?

Exfoliez une à deux fois par semaine.

Certains exfoliants, particulièrement doux, peuvent être utilisés un jour sur deux, ou même quotidiennement sur les peaux non sensibles.

Mes produits exfoliants favoris :

COSRX – AHA BHA Clarifying Treatment Toner,

Cliquez ici pour en savoir plus sur mes problèmes d’acné. 

Que pensez-vous des peelings ? Avez-vous déjà essayé les exfoliants chimiques ? Êtes-vous satisfaites du résultat ?

3 Replies to “Le guide de l’exfoliation chimique (peeling) du visage”

  1. Merci Olivia rose…ton blog m aide beaucoup dans l entretien de ma peau et des cheveux …mais que conseilles -tu à ceux là qui vivent en Afrique de l ouest ..ces produits sont difficiles a trouver par ici

  2. Hello merci pour le partage de connaissances ! De plus l’article est détaillé et très didactique.
    Je me demande juste dans quelle mesure ce genre de produits est adapté aux peaux noires à problèmes…
    Je m’explique : quand on a une peau acnéique, souvent on a des lésions qui, au contact de l’acide risquent de créer des tâches d’hyperpigmentation encore plus importantes que si on avait pas appliqué des produits de ce genre (idem pour les produits contenant de l’alcool).
    Alord oui en effet le peeling chimique aide au renouvellement cellulaires surtout quand on a des tâches mais d’un autre côté c’est précisément ce genre de peeling qui contribue à accentuer le phénomène de tâches d’hyperpigmentation !
    Du moins c’est mon expérience…
    Bien à toi,
    Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.